octobre 2017

×

Message d'erreur

Deprecated function: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in include_once() (line 20 of /home/atoutroots/domains/atout-roots.org/drupal-7.65/includes/file.phar.inc).

Voici la deuxième paillotte commencée, la ceinture de sablière haute est assemblée a hauteur d'homme raisonnables et ensuite montée en haut des poteaux avant d'être retenue en l'air par des chevilles traversant les sommets des dis poteaux, (y en a 12...). la charpente a proprement dite est faite de gaulettes en "merisier", les attaches sont confectionnées en fils galvanisés qui sont a leur tour recouvertes de feuilles de "bacoua". (on allie la rusticité avec la modernité...)

L'encadrement de porte d'accès a la grotte des chauves souris a été réalisée avec une cornière de clôture fraichement trouvée la veille. les quatre gonds males soudés sont découpés dans une flèche inox de fusil sous marin et les gonds femelle sont des coulisseaux d'accroche d'un ancien zodiac (merci a Jean-Louis), le bois proviens assurément d'une très ancienne case malaisienne (merci Denis) les galets polis par la mer de Deshaies (merci Maria) le résultat est plutôt pas mal ... Récup quand tu nous tiens !!!

La 403 et quelques unes de ses cousines ont servi de décor à un mariage. Avec aussi une 504 transformée bain à remous, un bus J5 transformé en podium pour accueillir la table des mariés... Grande ambiance décalée!

Le canal d'évacuation qui accueille toute l'eau de ruissèlement du terrain du haut est enfin terminé. Il vas jusqu'à l'escalier de corail et est bordé par des jolis galets polis par la mer, ceci a permis de faire dans la lancée la première rangée des roches de la fin du mur en roches tuf qui accueillera sous peu le soupirail ancien placé devant la grotte des chauves souris... la dernière photo montre la deuxième rangée en place sur le mur de soutènement en roche volcaniques...

Une des parties chiantes est l'enfouissement des tubes et câbles par temps de pluie, on creuse la tranchée, on y met le sable et une pluie tropicale passe... tout le sable se retrouve dans le point bas, donc on recommence... finalement le tube d'alimentation de la citerne est en place, il fait environ 70 mètres de longueur et contiendra en continu un peu moins de 200 litres d'eau de pluie qui serviront à l'eau quotidienne de la volière. les trois autres gaines sont l'alimentation d'eau, d'électricité et téléphone d'une autre construction a venir...

Petite virée a l'orée des bois, avec le 4x4 de Didier pour récupérer quelques racines pétrifiées (trop belles) qui serviront à la décoration ultérieure... là, Samoussa s'en fout carrément !!!

En voulant faire la tranchée de passage d'évacuation de l'eau de l'évier, on est tombé sur ce "gravillon" ... heureusement qu'on a la mini pelle... un mal pour un bien car le trou devra accueillir un petit puits canadien. Je sais pas ce qu'en pense Samoussa, mais au vu de sa trogne, il doit se dire qu'il veut aussi son biscuit ou quelque chose du genre...

Concrétisation de la maison des chauves-souris: le fond, le coffrage, mise en place des roches tuf du côté, du plafond, le treillis soudé pour la solidité et tout ça coulé d'un béton du meilleur cru, confectionné avec la petite bétonnière électrique de feu le grand ami Noël.

Toit, toit, mon toit (suite et faîte). Le "capuchon" est en place, avec un passage de lumière et une calotte réalisée à partir d'une antenne parabolique recyclée... aux couleurs adéquates.

Récup d'une antenne locale... trois coups d'pinceau et un joli bois flotté et le faîtage est prêt a être monté sur le chapeau.